Le point sur les différents types d’électriciens

Certains l’ignorent, mais il y a plusieurs types d’électriciens. Selon leurs spécialités, on trouve des électriciens du bâtiment, des électriciens en courant faible, des électriciens du tertiaire, des électriciens d’équipements industriels, des électriciens de réseau de transport et des électriciens de cinéma et de théâtre. Les rôles et les missions de ces professionnels sont détaillés dans la suite de cet article.

Quels sont les électriciens au service des particuliers ?

Le premier est l’électricien du bâtiment. De loin, il est le plus populaire auprès des particuliers. De par sa formation, ce professionnel est amené à travailler sur les équipements électriques des constructions : maison individuelle, appartement, copropriété, etc. Par ailleurs, il intervient sur les chantiers de rénovation autant que sur un projet de construction. Les entreprises peuvent également le solliciter pour poser, modifier ou remettre aux normes divers éléments d’installations électriques à basses tensions. Le plus souvent, ce prestataire répond aux demandes de dépannage. Sérieux, il doit assurer une intervention rapide et un travail de qualité à sa clientèle. D’habitude, il est disponible 24h/24 pour les réparations urgentes.

L’autre électricien au service des particuliers, n’est autre que le technicien en courant faible. Ce professionnel travaille surtout sur les réseaux dédiés au transport d’informations. De ce fait, il intervient sur les installations associées à la téléphonie, la sonorisation, la domotique, la télésurveillance, les réseaux informatiques, les contrôles d’accès, etc. Fréquemment, on le sollicite pour mettre en place, modifier, assurer la maintenance et réparer des réseaux à très basse tension (TBT). Suivant son niveau de compétence et ses années d’expérience, ce prestataire se déplace également à la demande des entreprises, hôpitaux, communes, etc.

Les électriciens au service des professionnels

Assez méconnu, l’électricien du tertiaire est pourtant un technicien polyvalent très demandé. Souvent confondu avec l’électricien du bâtiment, il se démarque par ses multiples missions des plus complexes. Effectivement, ce spécialiste en courant fort et en courant faible est à même de réaliser complètement l’installation électrique des commerces, des bureaux, des hôtels, des établissements de santé, etc. Il maîtrise tout ce qui est distribution de courant électrique, éclairage, voies de communication (l’informatique, la téléphonie…), etc. Sur un chantier, il peut opérer seul ou travailler en équipe. Tout dépend de l’envergure des tâches à accomplir.

Le second électricien au service des professionnels est le « maintenancier des systèmes automatisés ». Il intervient toujours au nom d’une entreprise d’électricité industrielle. Fort de sa maîtrise des techniques électriques, il s’occupe des installations TBT, BT et HTA (20 000 V). C’est un acteur indispensable dans un local industriel de tout secteur : agroalimentaire, automobile, la production de biens d’équipement, de consommation, etc. Il met en place et assure l’entretien des installations électriques reliées aux unités de production en tout genre (ex : machines). Après l’électricien industriel, on peut citer l’électricien de cinéma et de théâtre. Sa particularité, c’est que c’est un spécialiste de l’éclairage. Ainsi, il passe le gros de son temps à gérer les branchements électriques de projecteurs, caméras et autres équipements utiles sur un plateau ou tout autre lieu de tournage.